Paris 2014

Message de l’Assemblée fédérale de la Famille Cor Unum – Paris 25 août 2014 – Sortir

1Un véritable temps de grâce a été vécu par notre Famille rassemblée au moment où notre pape François nous invite à “sortir de notre propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’évangile.” (EG n°20). Nous recevons cette Exhortation comme un encouragement à développer notre propre charisme missionnaire : être présent de multiples manières dans ces «périphéries», dans les combats pour la justice, la recherche de la paix et la dignité de chaque être humain,  tout en rayonnant de «la joie de l’Évangile».

2- Nous sommes bien conscients des risques à prendre pour aller à la rencontre des personnes, des groupes et des cultures diverses. Il y faut le langage de l’amour qui parle de cœur à cœur et qui s’apprend dans une écoute attentive de l’autre, de ses besoins et de ses richesses. Espérance, courage et persévérance sont nécessaires pour aller de l’avant, se situer parfois à contre-courant de notre société. Mais reconnaître nos propres fragilités peut devenir une chance pour rencontrer tant de personnes fragilisées par diverses causes; rencontres fraternelles et bienveillantes, sans esprit de supériorité, en se laissant interroger, enseigner et, plus profondément, convertir par elles.

3- Pour nous, ces attitudes et ces appels prennent leur source dans le Cœur de Jésus, fondement de notre Famille spirituelle. Jésus, figure d’humilité, nous montre le chemin d’une fragilité capable de traverser la violence dans une fraternité sans faille. Nous puisons notre force dans la prière et la contemplation du Cœur de Jésus, en vivant intimement et en Église, de sa Parole. Comme à saint Paul, il nous dit : «Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse.» Et avec Paul nous répondons : “C’est donc très volontiers que je mettrai plutôt ma fierté dans mes  faiblesses, afin que la puissance du Christ fasse en moi sa demeure. Car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.” (2 Co 12,9-10)

4- Dans une époque profondément troublée, le Père de Clorivière, a fait preuve d’audace, d’inventivité et de force de caractère. Cet exemple est toujours d’actualité. Aujourd’hui comme hier, notre fondateur appelle ses fils et ses filles à vivre leur vocation à la sainteté au cœur ce monde que Dieu aime et nous confie.

5- A notre tour, – à l’école de saint Ignace -, de discerner dans nos vies, dans nos Instituts et Société de Vie Évangélique, dans nos pays si divers, les priorités à mettre en œuvre pour que personne ne soit exclu de la joie et de l’espérance qu’apporte le Seigneur. Qu’elles remplissent le cœur de ceux à qui nous permettrons de rencontrer Jésus et de faire l’expérience de son amour sans limites. Pour cela, nous chercherons sans cesse à reconnaître le visage du Christ en chacun de nos frères; nous prendrons soin de la fraternité humaine, en la mettant en œuvre d’abord dans notre propre famille.

6- Notre ambition est grande. Mais nous sommes sûrs de l’assistance de l’Esprit Saint. Nous sommes également portés par la foi active de nos frères et sœurs de la Famille Cor Unum, par l’amour fraternel déjà en œuvre dans nos groupes. Dans un élan renouvelé, nous sommes appelés à témoigner dans le monde du trésor que nous portons dans des vases d’argile, Jésus le Christ.