Nous conformer au Coeur de Jésus

« Ce qu’il nous convient de faire, pour donner de l’efficace à nos prières, et pour ne point mettre d’obstacle aux desseins de miséricorde que le Seigneur aurait sur nous, c’est maintenant de faire de nouveaux efforts pour lui plaire, c’est d’ouvrir entièrement nos cœurs à des sentiments conformes à ceux de notre divin Sauveur, selon ces paroles de l’apôtre, que nous avons mises au commencement de cette lettre :

« conformer en tout vos sentiments à ceux de Jésus-Christ » (Ph 2, 5).

Il nous enseigne par là que nous ne devons point avoir d’autres sentiments que ceux de Jésus-Christ, que les désirs et les affections de son divin cœur doivent être les nôtres, que nos cœurs doivent être formés sur le modèle du sien, qu’ils doivent en être la vivante image . »

Pierre de Clorivière. 1e Lettre circulaire, 14 février 1799, éd.Durassié, Paris 1935, p. 17