Qui sommes-nous ?

Une famille spirituelle dont les liens sont fondés sur la volonté commune de suivre le Christ de plus près. Et cela, dans l’héritage de la tradition ignacienne, de la spiritualité du Cœur Jésus et du charisme reçu de nos fondateurs.

Notre famille est issues des membres du peuple de Dieu, femmes et hommes, de toutes cultures et de toutes nations.

Notre famille est soucieuse de respecter la spécificité des sacrements reçus dans la diversité des vocations. Elle se compose de 4 branches.

Publié par famille@corunum dans Actualités

Vie en plein monde


Répondre à un appel de Dieu

 Il y a bien des façons d’être proche des hommes. Tu chercheras où et comment le Seigneur t’appelle au milieu d’eux. Il te faudra connaître les forces de toute nature qui travaillent ce monde. Ainsi que les courants de pensée qui le traversent et nous habitent. Comme les intérêts qui s’y affrontent, les structures qui écrasent ou font grandir. Tu auras à accepter que d’autres, proches ou lointains, portent sur le monde un autre regard que le tien. En effet, tu n’oublieras pas que c’est d’abord le cœur qui nous fait prochain de ceux que nous rencontrons. Et tu veilleras à grandir dans la simplicité et l’humilité qui te rendront digne de l’amitié des plus petits. En effet, ces dispositions te permettront d’entendre des appels nouveaux. Et aussi de chercher avec tes frères, prêtres et laïcs, des formes toujours nouvelles de présence au monde. (Livre de vie N° 14)

Dans le monde entier

Nés
dans le monde, nous portons jusque dans notre chair la trace de nos origines. Solidaires à la fois de notre milieu et du monde entier, nous sommes marqués par la culture de notre pays et de notre temps. Nous avons à prendre conscience de cette condition d’homme avec son dynamisme et ses lourdeurs, à accueillir les richesses des autres, si étranges soient-elles, pour être capables de collaborer avec tous à la construction d’un monde meilleur. (Livre de vie n°12)
Hommes au milieu des hommes, nous voulons vivre selon l’Esprit du Christ. Nous voulons connaître et aimer nos frères, par
tager leur vie et les servir comme a fait celui qui est passé au milieu de nous serviteur, lui le Seigneur et le maître. C’est lui qui suscite en nous la volonté d’être attentifs à tous, à l’écoute de l’Esprit qui travaille au cœur de tout homme. (Livre de vie n°13)

Publié par famille@corunum dans Actualités

Nos fondateurs

Pendant la Révolution, le 19 juillet 1790, Pierre de Clorivière, jésuite, reçoit l’inspiration de fonder une société « d’un genre nouveau ». Il s’agit d’une société dans laquelle les membres professeraient les Conseils évangéliques désormais interdits, ‘sans vie commune, ni uniforme, ni œuvres’, dans une présence évangélique en plein monde. Le 2 février 1791, dans la chapelle du Martyrium de Montmartre, Pierre de Clorivière et quelques prêtres prononcent leur engagement dans la ‘Société du Cœur de Jésus’.

Né en 1862, le Père Fontaine est issu d’une famille modeste. Après un passage dans la congrégation des frères de St Vincent de Paul, il deviendra prêtre du diocèse de Paris nommé à Clichy où il crée de nombreuses œuvres, patro, école, associations caritatives…

En 1915, il est nommé curé de saint Antoine des quinze-vingts où il restera jusqu’à sa mort en 1920. C’est durant cette période qu’il réalisera son rêve d’une communauté de prêtres diocésains avec des vœux religieux : il relance la société des prêtes du cœur de Jésus, retrouvant l’initiative du père de Clorivière.

Né en 1928 et mort 2002 à Rome, est un prêtre catholique vietnamien, archevêque de Saigon. Emprisonné par les autorités communistes pendant 13 ans à cause de sonministère, il est autorisé à se rendre à Rome puis, une fois sur place, est déclaré persona non grata au Vietnam. Il trouve refuge au Vatican où le pape Jean-Paul II le nommera cardinal et préfet du Conseil pontifical Justice et Paix. Inspiré et aidé par les prêtre du cœur de Jésus, il crée au Vietnam les groupes espérances (spes) qui intègrent la Famille Cor Unum quelques années plus tard à sa demande.

Son procès en béatification est en cours, et l’Église catholique l’a reconnu “Vénérable” en mai 2017.

Publié par famille@corunum dans Actualités, 0 commentaire

Le Livre de vie

Le Livre de Vie est la référence commune à la Famille Cor Unum. 

Cette Règle de Vie est le lien de notre unité. Tous ensemble, frères et soeurs des Instituts séculiers du Cœur de Jésus et de la Société de vie évangélique, dans la diversité de nos existences, nous voulons vivre aussi totalement que possible les exigences et le rayonnement de la consécration baptismale.

De ce trésor, par une fidélité créatrice, nous tirons du neuf et de l’ancien.

Publié par famille@corunum dans Actualités

Pierre de Clorivière

Pierre-Joseph Picot de Clorivière est né à Saint-Malo le 29 juin 1735 dans une famille aisée de commerçants et d’armateurs. Après avoir prié longuement, il acquiert la conviction que c’est dans la Compagnie de Jésus que Dieu l’attend et comblera son désir. Il entre au noviciat et y prononce ses premiers vœux deux ans plus tard.

En pleine période révolutionnaire, Pierre de Clorivière voit sa vie bouleversée par la suppression de la Compagnie de Jésus (1773). Il a alors l’intuition d’une forme de vie religieuse nouvelle, pleinement immergée dans le monde moderne et qui préfigure aussi ce qui deviendra au 20e siècle les instituts séculiers. Il devient fondateur de deux instituts : la Société du Coeur de Jésus et une société similaire pour des femmes, les Filles du Coeur de Marie.

Je conçus qu’il s’agissait de l’établissement comme d’une Société religieuse universelle qui serait ouverte à toutes sortes de personnes, de tout âge, de tout pays, de toute condition, qui seraient capables de la perfection évangélique…Ni l’une, ni l’autre ne séparerait ses membres du commun des fidèles (lettre du 6 avril 1810)

Le 2 février 1791, dix membres dont un laïc prononcent leur engagement dans la Société. Celle-ci se caractérise par une absence de signes visibles. Il n y a ni vie commune, ni uniforme, ni ouvres. Le contexte politique l’exige, mais Clorivière rejoint ainsi l’intuition des premiers évangélisateurs de l’Église primitive.

Les membres de la Société trouvent l’unité de leur vie personnelle dans le partage des sentiments du Christ. Ils sont placés (ou consacrés ?) dans le Coeur du Christ, signe de l’amour infini de Dieu. Ils rayonnent cet amour à la manière des premiers chrétiens qui ne faisaient « qu’un seul coeur et qu’une seule âme » (Ac 2).

Dès que la situation politique le permet, Clorivière s’empressera de multiplier les démarches auprès du pape et de son entourage afin que la jeune Société soit reconnue comme utile au bien de l’Église et du monde. Cette approbation permettra à la Société de se développer pour la plus grande gloire de Dieu.

Lors de la restauration de la Compagnie de Jésus, Clorivière sera invité à restaurer celle-ci en France. Il ne s’occupera plus de sa Société qui disparaîtra avec le dernier membre en 1866 avant d’être refondée par un prêtre de Paris, Daniel Fontaine, en 1918.

Publié par famille@corunum dans Actualités

Paris 2014

Message de l’Assemblée fédérale de la Famille Cor Unum – Paris 25 août 2014 – Sortir

1Un véritable temps de grâce a été vécu par notre Famille rassemblée au moment où notre pape François nous invite à “sortir de notre propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’évangile.” (EG n°20). Nous recevons cette Exhortation comme un encouragement à développer notre propre charisme missionnaire : être présent de multiples manières dans ces «périphéries», dans les combats pour la justice, la recherche de la paix et la dignité de chaque être humain,  tout en rayonnant de «la joie de l’Évangile».

Lire la suite →

Publié par famille@corunum dans Assemblées générales

Les Naudières 2008

Dans ce monde que Dieu aime, Appelés à une communion fraternelle, Pour suivre le Christ dans sa mission.

 

Orientations  de la Famille Cor Unum

Les Naudières 2008

 

 

1 – Dans ce monde que Dieu aime

1 a  Dans la Famille Cor Unum, nous nous engageons à repartir résolument du Christ, afin de vivre et d’agir dans notre monde avec un discernement et un amour de disciple. « Plus nous nous laissons configurer à Lui par l’Esprit, plus nous le rendons présent et agissant dans l’histoire en vue du salut du monde. » (Orientations de Banneux 2002)

1 b  Voulant imiter sa démarche d’Incarnation, homme parmi les hommes, nous portons le désir actif que chacun puisse reconnaître l’Amour dont Dieu aime ce monde.

1 c   Cette qualité de présence au monde nous alerte sur les possibles étroitesses de nos horizons familiers. La famille Cor Unum n’est pas d’abord le lieu où nous trouvons les éléments de compréhension de l’actualité; mais l’appartenance à cette famille spirituelle vérifie et au besoin provoque et encourage notre insertion lucide dans le monde. Cette attitude caractérise l’engagement séculier dont nous nous réclamons.

 

Lire la suite →

Publié par famille@corunum dans Assemblées générales
Charger la suite